Commune de Germiny
Site officiel de la municipalité de Germiny - Meurthe-et-Moselle

Histoire féodale

La particularité de Germiny est d’avoir été longtemps partagé entre trois seigneuries. Il en est résulté l’existence de trois châteaux et de trois dynasties seigneuriales qui ne firent fusion qu’en 1705 quand  Joseph Le Bègue réunit tout le ban sous son autorité. Il y avait cependant encore trois maires à la veille de la révolution comme en témoigne le cahier des doléances de 1789.

Les trois châteaux étaient dénommés selon leur situation sur la côte où est assis le village. Seul subsiste, contre l’église le château d’en-haut. Le château d’en-bas, sur la rive gauche de l’Aar a totalement disparu au cours des XVIII et XIXième siècles.

C’est pourtant la famille titulaire de ce dernier qui finit par
posséder les trois, obtenant du duc de Lorraine le titre de Comte de Germiny.

Avant les Le Bègue, le château d’en-haut appartint à l’illustre marquise de Chambley qui fut inhumée dans l’église en 1675, veuve depuis 50 ans de Charles de Haraucourt. Elle fut pleurée des habitants qu’elle avait protégés des exactions des Français et des Suédois pendant la guerre de Trente Ans.

Depuis le XIVième siècle la famille de Haraucourt tenait le
fief du haut de Germiny. Gerard II, grand maréchal de Lorraine (1380),avait été le premier à porter le titre de sire de Germiny.

C’est son descendant, Evrard de Haraucourt, qui construisit le choeur de l’église, alors chapelle castrale.